Trouver un job à l’étranger avec Pôle emploi

26/11/2020 – Gabrielle –  8min

Les conseillers Mobilité internationale de Pôle emploi sont répartis en plusieurs équipes spécialisées dans un certain nombre de destinations. L’expertise des équipes et l’accompagnement personnalisé ont été renforcés.

1. Une offre de services repensée

Désormais, les demandeurs d’emploi sont interrogés dès le premier entretien à Pôle emploi sur d’éventuels projets à l’international et, le cas échéant, orientés vers un conseiller expert en mobilité internationale. 

Depuis juillet 2016, Pôle emploi a repensé son offre de services relative à la mobilité internationale. L’accompagnement personnalisé des candidats à l’expatriation est assuré par sept équipes de conseillers spécialisés, chaque équipe étant chargée d’un certain nombre de pays ou de zones géographiques. 

Outre l’accompagnement des demandeurs d’emploi qui projettent de s’expatrier, les équipes Mobilité internationale de Pôle emploi prospectent les entreprises implantées dans les pays ou les zones géographiques dont elles ont la charge et accompagnent également les recruteurs en quête de compétences françaises.

2. Sur Emploi Store, des ressources en libre accès

Parallèlement ou non à cet accompagnement personnalisé, des services sont accessibles à tous – demandeurs d’emploi dûment inscrits ou non – dans la rubrique International de l’Emploi Store. Leur finalité : assurer l’indispensable préparation des candidats à l’expatriation.

Sont notamment mis à disposition des outils numériques qui permettent :

♦ d’optimiser sa recherche d’emploi en fonction de sa destination,

♦ d’évaluer ses compétences linguistiques,

♦ de rédiger CV et lettres de motivation en anglais ou en allemand,

♦ de préparer ses entretiens en langue étrangère à l’aide de simulateurs virtuels,

♦ de se préparer, enfin, au retour à l’emploi en France.

Les ateliers numériques de la série “Demain je…” (… pars au Canada, au Royaume-Uni, en Belgique, etc.) sont consacrés à chacune des grandes destinations. Des visioconférences sont régulièrement réalisées et restent disponibles sur le site, notamment celles sur le Canada et l’Allemagne.

3. L’accompagnement personnalisé des futurs expats

Tous les entretiens avec les conseillers Mobilité internationale de Pôle emploi sont dématérialisés. Les demandeurs d’emploi pris en charge par l’une des équipes spécialisées restent en contact avec leur conseiller par visioconférence, webcam, e-mail ou téléphone. 

Le conseiller en mobilité internationale a pour mission de les accompagner durant douze mois au maximum, jusqu’à leur placement – et même au-delà si nécessaire, par exemple pour la résolution de certains problèmes administratifs.

Aux côtés du candidat à l’expatriation, le conseiller étudie son projet, analyse ses compétences et identifie les freins et obstacles qui peuvent éventuellement se présenter. 

Si le projet de mobilité est validé, le conseiller propose les services et les prestations propres à sécuriser la recherche d’emploi. Des ateliers collectifs sont organisés, qui permettent aux demandeurs d’emploi intéressés par une même destination d’échanger et de partager les bonnes pratiques.

Le conseiller a également pour mission de mettre le candidat en relation avec des recruteurs ou des entreprises.

4. Les partenariats gagnants

Dans le cadre d’Erasmus+, tous les demandeurs d’emploi résidant en France peuvent bénéficier d’un stage proposé par Pôle emploi afin de profiter d’une immersion linguistique et professionnelle dans une entreprise basée dans un pays de l’Union européenne.

Le dispositif intègre :

          ♦ une préparation au départ,

          ♦ un stage en entreprise de 12 à 24 semaines,

          ♦ l’accompagnement par un conseiller Pôle emploi durant la période de mobilité ainsi qu’au retour,

          ♦ des aides financières pour couvrir les frais de déplacement et d’hébergement;

          ♦ une évaluation linguistique au départ et au retour, ainsi que des cours de langue via une plateforme en ligne.

Pendant sa mobilité, le demandeur d’emploi est stagiaire de la formation professionnelle. Des témoignages de demandeurs d’emploi ayant bénéficié de ce dispositif sont accessibles sur le site pole-emploi.fr

A signaler également, des actions entreprises dans le cadre de divers partenariats :

          ♦ avec l’Office franco-québécois pour la jeunesse (stages de perfectionnement de trois mois au Québec)

          ♦ avec la Bundesagentur for Arbeit, à la suite du plan d’action pour la mobilité franco-allemande signé en février 2017 

          ♦ avec Business France, une convention devrait prochainement être signée concernant le volontariat international en entreprise (VIE)                     toutes destinations

Enfin, des actions sont régulièrement mises en œuvre sur certaines destinations qui, pour être moins prisées que d’autres, offrent un potentiel intéressant pour les demandeurs d’emploi français (la République tchèque, par exemple). 

Signalons enfin que les équipes Mobilité internationale de Pôle emploi s’associent chaque année à d’autres services pour l’emploi européens pour participer aux principaux événements organisés en France sur l’expatriation, tels Forum Expat, Destination Canada ou le Salon de l’emploi et de la mobilité.

5. Les bons alliés

Le ministère des Affaires étrangères et ses services, telle la Maison des Français de l’étranger, l’Apec, la Chambre de commerce et d’industrie française à l’international, l’agence nationale Business France et l’Assemblée des Français de l’étranger, partagent une double mission commune : celle d’informer et d’accompagner les expatriés à la recherche d’un emploi, et de conseiller les entreprises françaises implantées à l’étranger.

  • La Maison des Français de l’étranger (MFE)

La MFE est un service du ministère des Affaires étrangères. Son but ? Informer tous les Français qui envisagent de partir vivre ou travailler à l’étranger. Il est possible de consulter le fonds documentaire spécialisé de la MFE (guides, revues, listes d’entreprises) et son site.

La MFE accueille le public au téléphone du lundi au vendredi de 9 h 30 à 12 h 30, répond à toutes les questions par e-mail et propose des entretiens personnalisés et une salle de documentation ouverte au public concernant toutes les démarches administratives liées à l’expatriation sans rendez-vous, du lundi au vendredi de 14 heures à 17 heures. Sont aussi organisés sur rendez-vous des ateliers, des simulations d’entretien, du coaching, des consultations fiscales.

  • MFE 

48, rue de Javel, 75015 Paris / 01 43 17 60 79 / mfe@mfe.org

  • La Chambre de commerce et d’industrie française à l’international (CCI-FI)

Elle anime les 113 chambres de commerce et d’industrie françaises à l’étranger et représente le premier réseau privé français d’entreprises dans le monde. Avec plus de 32 000 entreprises membres dans 83 pays, CCI-FI est un réseau qui met à la disposition des entreprises des informations sur les marchés étrangers, la fiscalité, les conditions d’implantation, les démarches administratives à suivre, un appui commercial… Il existe plus de 50 chambres dans le monde gérant un service emploi.

  • Les chambres de commerce et d’industrie françaises à l’étranger

Elle proposent régulièrement des stages. N’hésitez pas à demander la liste des entreprises implantées localement – une bonne façon d’envoyer des candidatures spontanées ! En 2013, plus de 2 000 personnes ont été recrutées par les CCI-FI. Ces candidats peuvent être français ou locaux.

  • CCIFI

46-48, avenue de la Grande-Armée, CS 50071, 75858 Paris cedex 17 / 01 40 69 37 60

  • L’Assemblée des Français de l’étranger

C’est l’une des instances représentatives des Français résidant à l’étranger. Elle représente plus de 2,5 millions de Français à l’étranger. Elle est composée de 443 conseillers consulaires élus au suffrage universel pour un mandat de six ans. Ces derniers désignent parmi leurs pairs les 90 conseillers venant siéger à l’AFE.

Le rôle de ces élus ? Assister et défendre les droits et les intérêts des Français résidant à l’étranger. L’AFE est l’interlocuteur du gouvernement et des postes diplomatiques et consulaires sur toutes les questions relatives à l’expatriation. Les conseillers de l’AFE se trouvent dans les consulats français.

  • Secrétariat général de l’Assemblée des Français de l’étranger

27, rue de la Convention, CS 91533, 75732 Paris cedex 15 / 01 43 17 65 82 / sg@assemblee-afe.fr

  • Business France

Elle est chargé du développement international des entreprises et de leurs exportations, ainsi que de la prospection et de l’accueil des investissements internationaux en France.

Entre 2012 et 2014, Business France  a accompagné 50 000 entreprises françaises à l’export. L’agence possède un réseau impressionnant : 1 500 professionnels multiculturels dans le monde spécialisés dans l’accompagnement des PME et des ETI (entreprises de taille intermédiaire) à l’export. Elle s’appuie sur un réseau de partenaires publics et privés et intervient du montage opérationnel des actions jusqu’à leur suivi à long terme. L’agence gère aussi le volontariat international en entreprise (VIE).

  • l’Apec

Elle accompagne et conseille les cadres tout au long de leur parcours professionnel, ainsi que les jeunes issus de l’enseignement supérieur pour préparer la recherche de leur premier emploi.

Elle informe et conseille les entreprises pour faciliter et optimiser leurs recrutements et la gestion des compétences. L’Apec est aussi présente pour aider à trouver un emploi à l’international.

L’Apec et Business France sont associés afin de développer des outils pour faciliter et optimiser les relations entre les recruteurs et les candidats au volontariat international.

Cet article a été écrit par Gabrielle.R , experte en marque employeur et fondatrice de Switch Up.

Vous souhaitez proposer un accompagnement sur-mesure à vos salariés en mobilité ? contactez-nous !

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email
back to top