Photo by Andreeas on Reshot
Cet épisode de paroles d'experts a été réalisé avec notre partenaire Fidal, Société d'avocats. Sébastien Laisney, Directeur Associé en charge de l'équipe internationale pour la région Val de Loire Océan, passe en revue les règles qui s'appliquent pour les aides à la mobilité en faisant un focus particulier sur l'international.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Selon une étude réalisée par BPIfrance et Rexecode en mai 2018, 3 entreprises sur 5 se déclarent confrontées à des difficultés de recrutement.

Pour près de la moitié d’entre elles, ces difficultés de recrutement sont un frein à l’activité de l’entreprise. Quelles sont les sources de cette difficulté ? La première, c’est une inadéquation entre les candidatures présentées et le niveau de qualification ou d’expérience requis.  Mais pour 11% des PME interrogé, c’est également l’implantation géographique de l’entreprise qui est en cause. Cela fait plus de 10 ans que le lien entre l’emploi et freins à la mobilité (psychologiques, familiaux et économiques) sont mis en avant par le travail de Mme Claude Greff.

Comment, dans cette situation, vaincre ces freins à la mobilité ? Pour aider les entreprise, il existe des aides à la mobilité, sur le plan social et sur le plan fiscal.

De nombreuses études de cas prouvent l’importance de la prise en compte des problématiques de logement mais aussi de l’activité des conjoints dans la réussite d’une mutation interne et d’un recrutement.

Il est donc essentiel pour les entreprises d’être en capacité de lever les freins à la mobilité et ainsi de recruter en dehors de leurs bassins d’emploi (et/ou à l’international) lorsque le besoin s’en fait ressentir. Pour cela, proposer des services qualitatifs et utiles pendant la phase d’arrivée et d’intégration des nouveaux collaborateurs s’avère constructif et efficace. Mais comment faire de façon pragmatique ? Encore aujourd’hui peu de recruteurs savent que la prise en charge de services à la mobilité bénéficient d’avantages sociaux et fiscaux.

Pour faire le point, Sébastien Laisney du cabinet Fidal partage avec nous son expertise sur le plan fiscal et social des aides à la mobilité que vous pouvez très facilement proposer, via Switch Up, à vos équipes. Regardez notre vidéo pour plus d’informations :

Cet article vous à plu? partagez le!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Switch Up aide les entreprises à recruter en dehors de leur bassin d’emploi en facilitant la mobilité géographique de leurs collaborateurs. Nos Welcomers accompagnent leur arrivée et leur intégration sur leur nouveau lieu de vie.

Inscrivez vous à la Newsletter RH

Ne manquez aucune de nos informations et de nos vidéos